.... AVANT LE VOTE....

Publié le par Section de la Gardonnenque du PCF

  QUATRE JOURS AVANT LE VOTE…

Les sondages et autres enquêtes d’opinion le disent simplement : au deuxième tour, le sarkozyste Couderc et sa troupe sont dans les choux. A force de subir le siphonage par Frêche de milliers de voix d’électeurs de droite et d’extrême-droite que le sybarite sait aguicher comme personne (1), le pauvre successeur de Blanc ne se fait plus guère d’illusions et, sur les photos de presse, cela se voit…

Reste que le principal argument des quatre vice-présidents communistes du Conseil régional sortant, retenu par eux pour justifier leur présence sur la liste de Frêche, savoir qu’il fallait faire barrage à une droite menaçante en allant jusqu’à accepter de passer sous les fourches caudines du grand satrape du Languedoc, tombe à plat, comme tous les autres, énoncés depuis janvier dernier. Il ne restera donc de tout cela que leur forfaiture qui a consisté à détourner au bénéfice du Falstaff de Montpellier, un contingent de suffrages habituellement « communistes » ou « de gauche » : voilà bien ce qui est impardonnable et qui, d’ailleurs, ne sera  pas pardonné.

Alea jacta est : le sort en est jeté ! Prenons le parti d’en rire avec Alfred Jarry :

PERE UBU : « C’est pourquoi, bonne nuit, et je vous invite à dormir sur les deux oneilles, bien que les rats dansent ici une assez belle sarabande». Il sort. Les larbins viennent verrouiller toutes les portes. (Ubu roi, Acte III, scène 5). 

     Claude Mazauric (09-03-2010, peu après le meeting de Holiday Inn)

Publié dans Elections régionales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article